Loading...

Pourquoi devez-vous considérer sérieusement les third party data ? Partie 1

Rien n’est plus important que les first party data des marketers. Les marketers sont globalement d’accord sur l’importance de ces données. Mais ces first party data ne représentent en réalité qu’une partie de la vie de vos clients.

Comment comprendre ce qu’ils font quand ils n’interagissent pas avec vous ?

C’est le rôle de la third party data. Elle fournit des insights de ce que font vos clients quand ils n’interagissent pas avec une marque, afin de vous permettre de prendre des décisions basées sur ces insights plutôt que ce que vous pouvez extraire ou supposer à partir de vos first party data. Par exemple : que se passe-t-il dans la vie de vos clients, ou utilisent-ils leurs budget s’ils n’achètent pas vos produits ?

La capacité à prendre des « décisions pertinentes » ne dépend pas seulement de savoir quelles données sont importantes, mais également de savoir comment les utiliser. En d’autres termes, devenez un expert de la donnée ou passez par un prestataire vous permettant d’atteindre vos objectifs.

Voici quelques étapes pour comprendre où vous en êtes avec vos first party data et comment intégrer les third party data dans votre stratégie :

Étape 1 : Comprendre ce que sont vos first party data

Faites un audit ! Si vos données sont dispersées un peu partout dans vos différentes entités. Vous devriez utiliser une stratégie vous permettant de créer une vue client unique. Ces données sont le plus souvent incluses dans :

– Votre outil CRM

– L’historique de vos données marketing (exemple : les données de vos anciennes campagnes)

– Les données capturées via votre site web

– La liste de vos abonnés email

– Les données comportementales des navigateurs

– Les interactions via les réseaux sociaux

– Les données issues du web mobile ou des applications

Puis posez-vous les questions suivantes :

– La donnée extraite depuis cette source est-elle plus pertinente qu’une autre ?

– Êtes-vous autorisé à utiliser ces données ? L’Opt-in est-il bien présent là où il est nécessaire ?

– Comment ces données peuvent-elles m’aider à mieux cerner et cibler mon audience ?

Étape 2 : Compléter les éléments manquants

marketing personnaliséUne fois que vous avez une meilleure compréhension de vos first party data. Vous allez naturellement vous rendre compte que vous ne savez pas tout de vos clients. Et ça tombe bien, le but n’est pas de tout savoir, mais d’en savoir suffisamment pour atteindre vos objectifs business. Et même en gardant cette idée en tête, les informations sur le contexte autour des individus seront toujours manquantes.

Est-ce que je peux créer un profil suffisamment solide autour d’un client grâce aux données récoltées ? Est-ce que ces buyer persona sont représentatifs ?  Est-ce que vous possédez suffisamment de données pour prendre des décisions stratégiques ? Sont-elles suffisamment solides pour accompagner vos actions de segmentation et de personnalisation ?

Si la réponse à ces questions est « non », vous devez alors vous concentrer sur comment obtenir les éléments manquants. En d’autres termes, obtenir accès aux données vous permettant d’avoir ces informations. Vous pouvez considérer de les réunir vous-même, mais le temps nécessaire est considérable et les procédures à mettre en place sont laborieuses. Oui ça vaut le coup, mais si vous cherchez un succès immédiat, vous devriez considérer d’autres options.

C’est à ce moment que ces third party data peuvent répondre à vos besoins. Pour savoir comment choisir ces third party data et les intégrer à votre business. Découvrez prochainement la suite de cet article.