Loading...

Personnalisation 2016 : être proche sans trop l’être

123x59-personnalisation2016Le marketing consiste toujours à influencer le comportement du consommateur à travers des expériences intelligentes qui vont créer de l’engagement. Personnaliser les expériences afin de répondre à leurs besoins est toujours indispensable si vous souhaitez avoir une relation efficace avec nos clients. Les consommateurs n’aiment pas recevoir des messages génériques ou des informations qui ne les concernent pas.

Aujourd’hui, l’absence de personnalisation devient rapidement désagréable

2016 est perçue comme étant l’année où les marketers auront intégré ces principes de responsabilité et de personnalisation vis-à-vis de leurs clients.

Vous avez plus ou moins ignoré la nécessité de personnaliser votre communication durant plusieurs années. Néanmoins les consommateurs sont devenus de plus en plus perspicaces. Aujourd’hui, un affinement plus poussé est nécessaire. Les marketers souhaitent se rapprocher intimement de leurs clients. Mais existe-t-il un risque de trop se rapprocher ?

Une étude menée en 2015 demandait à nos clients si la personnalisation était appréciable ou  suspecte. 80% des répondants ne pensaient ni l’un ni l’autre. Leur perception varie beaucoup en fonction de la plus-value que peuvent apporter leurs données sur l’expérience client.

C’est dans cet échange que réside la frontière qui empêche la personnalisation de devenir trop personnelle ou trop proche des consommateurs. Tant qu’ils verront un intérêt et qu’ils auront confiance en votre marque, la personnalisation est alors plus acceptable.

Avec cela en tête, la clé pour cette année sera de prendre en compte le contexte marketing quand vous souhaitez personnaliser votre communication. Comprendre votre client et savoir dans quelle optique il est afin d’amener de l’engagement.

Le but est d’ajouter de la valeur là où est le besoin de votre client

Souhaite-il une réduction ou une information pratique à ce moment précis ? Il faut apprendre à anticiper les besoins.

Les pages permettant de gérer ses préférences en termes de communications vont devenir rapidement une source de données indispensable pour la personnalisation puisque ces informations vont permettre aux marques de créer des messages sur-mesure répondant directement à la question des consommateurs. L’autre clé cette année sera la capacité à utiliser les données disponibles.

Créer des liens entre du online et du offline ; entre les « first-party » et les « third-party » data, les données démographiques et comportementales. Cette capacité à comprendre et faire des liens sera la clé pour faire de la personnalisation intelligente.

Bien entendu, les entreprises devront surmonter les barrières que nous avons mentionnées dans notre Digital Marketing Report 2015 : le manque de ressources internes, des technologies inappropriées ou encore des données inexactes.

Néanmoins, le début 2016 est très encourageant.

Cet article est un extrait traduit de #6for16 – six views on the world of digital marketing for the year ahead.