Loading...

Data Management : Quel rôle pour le Chief Data Officer ?

Data managementEn tant que marketers, nous souhaitons tous bénéficier d’une compréhension et d’une maîtrise parfaite des données que nous collectons pour pouvoir comprendre notre audience et lui offrir la meilleure expérience possible. Au-delà d’être profitable aux clients, un data management performant est également bénéfique à l’entreprise. Seulement, la plupart des marketers sont empêtrés dans des volumes astronomiques de données dont ils ne savent pas comment tirer profit.

La centralisation des données : clé de voûte d’un bon data management

Il existe de nombreux facteurs jouant sur cette problématique. Dans la majorité des organisations, les données sont dispersées à travers différents systèmes sans qu’il y ait de stratégie de data management cohérente. Cela signifie que, lorsque nous collectons des données, elles se présentent sous une large variété de formes. En effet, le mode de collecte peut être différent, certains clients peuvent omettre de remplir tel ou tel champ, le cycle d’achat peut être interrompu, etc.

Cette disparité complique la tâche dès lors que nous cherchons à obtenir un aperçu exhaustif des informations en notre possession. Comment exploiter efficacement des données inexactes, incomplètes ou inaccessibles ?

D’après une enquête d’Experian Marketing Services menée dans 7 pays auprès de 1200 professionnels du marketing, 92% des organisations suspectent leurs données clients et prospects de comporter des erreurs, et 83% d’entre elles pensent que leur chiffre d’affaires est affecté par la mauvaise qualité de leurs données contact. En outre, 4 interrogés sur 5 voient la donnée comme un atout précieux pour son entreprise mais qui ne serait pas exploité à sa juste valeur.

Les plus grands challenges ne relèvent pas de l’aspect technique, mais bien de la culture et de la structure de l’entreprise. Selon notre étude, 68% des Directeurs des Systèmes d’Informations (DSI) peinent à trouver des collaborateurs ayant une vision du data management autre qu’en silos. En outre, 70% des interrogés avouent avoir du mal à mettre en place des actions de gestion des données performantes en raison d’un manque de connaissance et de maîtrise des process à suivre.

Pour avoir un meilleur aperçu de leurs données, les organisations doivent avant tout revisiter et améliorer la structure autour de leur data management. C’est là que le Chief Data Officer entre en scène. La fonction, encore très récente, promet de grands chamboulements au sein des organisations.

Pourquoi recruter un Chief Data Officer ?

Toutes les raisons d’investir dans les compétences d’un Chief Data Officer sont liées à la volonté d’exploiter le plus efficacement possible les données collectées. Ce « responsable des données » est chargé de :

  • centraliser la gestion des données
  • réduire les risques résultant de projets liés aux données clients et prospects,
  • endiguer les coûts liés à des données de mauvaise qualité,
  • gérer la pression croissante découlant de l’enjeu que représente une bonne gestion des données et sa complexité de mise en œuvre.data management cdo

Le rôle du Chief Data Officer deviendra de plus en plus déterminant dans les années (voire les mois) à venir, et aura un impact important non seulement sur les actions marketing, mais aussi sur l’organisation dans son ensemble. Un enjeu à ne surtout pas négliger du côté des fonctions managériales.