Loading...

Emails : Microsoft déploie son Clutter…pas de panique !

Stéphane DecampsMicrosoft a annoncé fin mai une mise à jour d’Outlook.com basée en partie sur des fonctionnalités déjà présentes sur Office 365 mais touchant donc un public plus professionnel. Un échantillon d’utilisateurs en profite déjà et il est fort probable que ces nouveautés s’étendent à l’ensemble de la communauté dans les semaines à venir. Parmi ses fonctions, Clutter, une aide au tri de vos emails.

Que va faire cette nouvelle fonction ?

Dans l’esprit, cette fonctionnalité peut se rapprocher du Priority Inbox de Gmail. Son but est de mettre en avant les emails importants pour l’utilisateur et, donc, en retrait les emails moins prioritaires. Le machine learning de cet outil apprend de vos habitudes et vous propose de laisser en Inbox les messages de vos proches, tout comme les messages publicitaires des marques pour lesquelles vous semblez montrer un intérêt, et, dans un nouveau dossier nommé Clutter, l’ensemble des messages, marketing ou non, auxquels vous ne réagissez habituellement pas.

En tant que marketeur, l’impact sur vos performances devrait donc être minime :

  • Vos messages devraient arriver dans le « Clutter » des destinataires qui ne réagissent de toutes façons pas à vos communications.
  • Ce nouveau dossier n’est pas une boite à spam mais un moyen de prioriser ses emails. Il est aisément concevable qu’un destinataire manifeste plus d’intérêt pour une communication commerciale qu’il va lire lorsqu’il le souhaite que lorsque celle-ci s’immisce entre deux conversations personnelles.

Quelles mesures prendre pour ne pas perdre en performance ?

C’est le comportement de vos destinataires qui déterminera la classification de vos messages dans sa boite Outlook. Le meilleur moyen de rester en Inbox est donc d’attacher une importance plus soutenue que jamais aux bonnes pratiques liées à l’engagement et de susciter le maximum de :

  • Ouvertures, via des objets attractifs mais réalistes ;
  • Clics, en évident de mettre trop de texte et en privilégiant les invitations aux clics ;
  • Réponses ;
  • Transferts, via des opérations de parrainage.

Une stratégie de gestion des inactifs doit également être mise en place pour tenter de réactiver des destinataires, depuis leur dossier Clutter.
En parallèle, il faut à tout prix éviter les actions négatives : les plaintes bien sûr mais également la suppression sans lecture.

La crainte suscitée en son temps par le Priority Inbox de Gmail s’est avérée infondée. Certaines études tentent même de montrer un impact positif dans les performances de campagnes marketing. Le déploiement du Clutter de Microsoft devrait, en toute logique, suivre le même chemin.

Pour visualiser la vidéo de présentation par Microsoft, cliquez ici !

emails