Loading...

La créativité en email marketing : les bonnes pratiques pour renforcer votre relation client

Créativité en email marketingPersonnalisation, animation ou encore responsive design… la créativité en email marketing semble sans limites, et chaque année de nouvelles idées émergent et font le succès des marques qui les ont testées, renforçant la relation client. Pour en mettre plein les yeux à vos abonnés, l’heure est à l’audace. Halte donc à la prudence excessive et bien sûr, place au test.

La personnalisation est au cœur des stratégies…mais il faut aller plus loin !

La personnalisation est de loin la tendance la plus séduisante, tant pour les marques que pour les clients / prospects, et pourtant les marketers en sont encore globalement à la phase d’exploration en surface de ce champ d’opportunités qui s’offre à eux.

Lancer des campagnes emailing nominatives, avec la date d’anniversaire du destinataire, ou autres types de personnalisations simples, c’est bien, et même recommandé. Mais l’accent devra bientôt être mis sur la recherche d’une manière de générer des emails adaptés à l’expérience créative globale des utilisateurs. Ainsi, la personnalisation devrait davantage s’orienter vers la construction de cette relation avec les clients dans le cadre de scénarii contextuels plutôt qu’au niveau de la campagne.

Il est temps de vous lancer ! Par exemple, le sujet du mobile a été brassé pendant bien longtemps, à coups de « optimisez, optimisez, optimisez ». La plupart des entreprises s’y sont attelées, et ont procédé à ces optimisations. Désormais, l’accent doit donc être mis sur le contenu et l’expérience client. Il s’agit ici de l’étape suivante, vers laquelle semblent se diriger les projets d’actions à mener.

L’animation : un levier conséquent pour le divertissement et l’engagement…mais à consommer avec modération !

Initialement, l’email est très statique. Mais avec l’essor de l’animation, les marketers ont commencé à l’envisager différemment, et à être plus créatifs dans leurs exécutions, pour vraiment « donner vie » à ce support via des procédés assez simples. Auparavant l’animation dans l’email pouvait être utilisée, mais toujours de façon exceptionnelle. Désormais, son utilisation est très régulière chez les marques et, dans une certaine mesure, c’est une bonne chose : elle donne de la profondeur au message, est plus divertissante pour le client et génère plus d’engagement.

Mais aujourd’hui, ce « matraquage » d’animations n’est-il pas sur le point de créer l’overdose ? Il faut garder en tête que les consommateurs sont demandeurs d’originalité, de changement et se lassent vite. En intégrant des animations dans chacun de vos emails, la créativité doit varier, sinon cela peut s’avérer risqué en termes d’efficacité.

En effet, l’animation fonctionne mieux si elle est utilisée dans un but précis. C’est pourquoi les marketers doivent prendre en considération leur audience, le contexte, le type d’exécution, et -encore et toujours- tester. Produire une version « statique » versus une version animée de votre campagne peut être d’une grande simplicité de réalisation.

Contenu, longueur et mise en page : bonnes pratiques et pièges à éviter

On voit de plus en plus d’emails défiant les lois de la verticalité : très longs, trop longs peut-être, et leur efficacité n’est pas toujours au rendez-vous. Une réflexion doit être menée en amont, et prendre en compte l’affichage desktop versus mobile. Par ailleurs, trop de scroll risque de perdre le lecteur, trop de contenu peut générer des problèmes de chargement, ou encore noyer des informations importantes dans la masse.

Chaque marque est différente, la recette secrète de la campagne emailing parfaite n’existe donc pas. En fonction du type de contenu, de ses produits / services et de son audience, chacun doit mener sa réflexion sur la meilleure stratégie à déployer. Si vous faites de l’email éditorial, une page plus longue n’est pas déconseillée car le lecteur s’attend à beaucoup de contenu. Bien sûr, sur quel terminal et dans quel contexte vos abonnés lisent ce contenu est une question à prendre en compte. Un contenu plus court est appréciable sur le mobile, mais sur un ordinateur, la longueur n’est pas un obstacle. Pour savoir ce qui marche le mieux dans votre cas, une seule solution : le test.

créativité en email marketing