Loading...

Qu’est-ce que Google Inbox ? Et de quelle façon affecte-t-il le monde de l’email marketing ?

Vous avez peut-être entendu parler de la sortie d’une nouvelle application appelée Google Inbox. Il s’agit de la prochaine étape de Google dans ses efforts pour influencer la façon dont ses utilisateurs utilisent et interagissent avec leurs emails. Toutefois, même si une version webmail est également disponible, aucune modification de Gmail n’est annoncée à ce jour.

Google InboxGmail est l’un des premiers FAIs à avoir développé un système de gestion et de filtrage des emails, propre à chaque utilisateur et basé sur leur engagement  vis à vis des marques. En comprenant exactement comment un utilisateur interagit avec les emails de différentes marques, Gmail peut faire, pour lui, des choix de filtrage et déterminer si un message doit aller dans sa boite de réception ou son dossier spams. Cette décision n’est donc pas globale à Gmail mais bien spécifique chaque compte utilisateur.

Google a ensuite mis en place une gestion par onglet qui permet au consommateur de trier ses emails par type. (Boite de réception, email promotionnel,…)

Avec  Google Inbox, Google souhaite récupérer des consommateurs qui utilisent actuellement une application native ou concurrente pour la consultation d’emails sur mobile. Si cela fonctionne, cela permettra à Google de compléter son analyse sur les habitudes des utilisateurs et de prendre des décisions plus pertinentes encore.

Les plus gros changements que les utilisateurs vont constater sont les fonctions Bundles, Highlights et de rappels/assistance/snooze. Google les décrit ainsi :

–          Bundles : une organisation gérée automatiquement

Inbox s’étend au-delà des fonctionnalités déjà développées sur Gmail l’année dernière ; celles qui facilitent la gestion d’emails du même type. Par exemple, toutes vos notifications d’achats ou relevés bancaires y sont regroupés. Vous pouvez alors les passer en revus rapidement ou les éviter. Vous pouvez même aider Google Inbox à comprendre ce qu’il doit regrouper ensemble en désignant vous-même des emails.

–          Highlights : l’information importante en un coup d’œil.

Google Inbox met en avant l’information clé des messages importants comme les itinéraires de voyage, les informations concernant un événement, les photos ou les documents reçus de la part de vos amis ou de votre famille. Google Inbox affichera même des informations utiles provenant du web et qui ne figure pourtant pas dans l’email reçu : le statut d’un vol en temps réel ou la livraison d’un colis, par exemple. Highlights et Bundles se complètent pour vous donner l’information dont vous avez besoin en un coup d’œil.

–          Rappels, Assistance & Snooze : votre « to do list » personnalisée

Google Inbox vous aide à gérer vos priorités en vous laissant la possibilité de définir des rappels ; par exemple, récupérer un colis ou passer un appel à vos parents. A partir de maintenant, tout ce dont vous devez vous souvenir sera centralisé dans votre boite de réception.

Qu’est-ce que Google Inbox implique pour les marketers ?

Tout d’abord, un rappel : Google Inbox apparait, pour l’instant, en parallèle de Gmail mais ne le remplace pas, ni ne le modifie. Aussi, comme c’est souvent le cas avec les nouveautés  Google, ce produit n’est, pour l’instant, accessible que sur invitation. Cela limite donc son déploiement et signifie que vous n’avez pas besoin de revoir drastiquement vos prochaines campagnes email et celles prévues pour les fêtes de fin d’année.

D’un point de vue pratique, vous vous demandez très certainement si c’est une bonne chose pour vous, en tant que marketer. Si on s’attarde sur Bundle, cette fonctionnalité est proche des onglets déjà existant sur Gmail. Certes, certains rapports mettent en avant un impact financier négatif suite à l’apparition de ces onglets mais, en fin de compte, cette fonctionnalité est plutôt un atout puisqu’elle vous aide à déterminer les consommateurs réellement engagés.

La fonctionnalité « Highlights » peut être extrêmement bénéfique pour les marketers. Elle séparera les marketers qui fournissent des contenus ciblés pour envoyer des campagnes pertinentes à leurs consommateurs de ceux qui envoient des emails de masse sans prendre en compte ce que leurs consommateurs souhaitent.  Beaucoup de marketers se focalisent à tort sur le taux d’ouverture mais il dépend de trop de variables. Avec cette nouvelle fonctionnalité, les consommateurs ont à leur disposition de nouvelles façons d’interagir avec les marques sans même ouvrir leurs messages. Nous ne savons pas encore dans quelle mesure les contenus vont être mis en avant mais les possibilités sont illimitées.

Pour finir, les fonctionnalités de rappel, d’assistance et snooze sont des choses que certains marketers ont déjà testées et mises en place avec succès.  Elles peuvent rappeler à des consommateurs qui survolent rapidement leurs emails, dans l’ascenseur par exemple, de faire quelque chose plus tard : cela peut être très utile. Très souvent, les consommateurs utilisent leur mobile pour trier les messages, supprimer les emails qui ne les intéressent pas, et déterminer quels emails ils devront regarder plus tard, sur leur ordinateur. Avec ces nouvelles fonctionnalités, il y a moins de risques que le consommateur oublie de regarder les emails qui l’intéressent et donc plus de chances qu’il réalise une action à partir de ces emails, comme l’achat d’un produit. Il peut, par exemple, demander à Google Inbox de remettre en avant un email l’informant d’une opération commerciale à venir, le jour de la dite opération.

Pour conclure, il est certainement trop tôt pour affirmer quels changements comportementaux découleront de l’utilisation de Google Inbox, de son impact sur Gmail et comment cela affectera le marketing digital dans son ensemble. Seul le temps pourra nous le dire mais il n’y a pas de raison de paniquer. Plus il y aura d’utilisateurs, ayant reçu une invitation à utiliser Inbox, plus les marketers auront l’occasion de tester des scénarios de campagnes emails, d’observer l’adoption de ses fonctionnalités, de mesurer leurs usages et, enfin, de déterminer si, oui ou non, Google Inbox devient la nouvelle révolution de Google.