Loading...

6 étapes pour maximiser le ROI de vos emails

mini email cloudUne liste de contacts propre est la clé pour une meilleure performance de vos emails marketing. Le fait d’envoyer des emails à des adresses invalides affecte négativement votre réputation en tant qu’expéditeur ; ce qui peut entrainer le blocage, ou le passage en spam, de vos messages. Plus votre réputation sera bonne, plus vos emails seront délivrés en boite de réception.

Voici une liste de points à vérifier. Utilisez-la pour vous assurer de la qualité de votre liste de diffusion, pour envoyer le bon message aux bonnes personnes et pour obtenir un retour sur investissement optimisé.

  1. Supprimez de vos destinataires les inscrits inactifs :
    les personnes qui n’ont ni ouvert, ni cliqué depuis un an (cela peut varier selon votre secteur d’activité). Cette action améliorera vos taux d’ouvertures et de clics, qui ont tous deux une influence sur votre réputation et donc, à court terme, sur votre passage en inbox.
  2. Validez vos données existantes.
    Pour de multiples raisons, chaque entreprise peut se retrouver avec des adresses emails invalides au sein de ces listes. N’ayez crainte, il existe des services qui permettent de vérifier si une adresse est valide et peut être routée. Vous minimisez ainsi le risque de router sur des adresses malveillantes. Assurez-vous de mettre à jour votre liste avant votre prochaine campagne emailing.
  3. Vérifiez toutes les nouvelles adresses email.
    En supprimant les adresses email malveillantes et/ou invalides avant tout envoi, vous améliorerez les performances de vos emails. Le service décrit dans le point n°2 peut également être utilisé sur de nouvelles adresses.
  4. Assurez-vous de ne pas router sur vos désabonnés.
    Tout d’abord,  n’oubliez pas qu’il s’agit d’une obligation légale. Aussi, faciliter l’accès au désabonnement est la meilleure façon de lutter contre les plaintes. De plus, réaliser une petite enquête lors du désabonnement vous aidera à comprendre pourquoi un utilisateur souhaite se désinscrire. Vous pourrez ainsi lui proposer une alternative au désabonnement : baisse de la fréquence d’envoi et/ou envoi d’un contenu plus adapté via l’exploitation d’un « preference center ».
  5. Segmentez vos données et envoyez un contenu pertinent à chaque segment.
    Un contenu inadapté ne va pas empêcher vos emails d’être délivrés mais, si le destinataire le juge ennuyeux ou non-pertinent, il risque d’y porter peu d’intérêt (pas de clics, pas d’ouverture…) et pourrait finir par le marquer comme étant du spam. Le manque d’engagement peut également induire le FAI à classer lui-même en spam vos prochains messages.
  6. Choisissez la plateforme de routage adéquate pour votre entreprise.
    Ce dernier point est crucial pour réussir vos opérations email. Assurez-vous que le prestataire de services email que vous choisissez vous fournit toutes les données requises pour optimiser vos campagnes et vous permettre de fidéliser vos utilisateurs de la meilleure façon possible.