Loading...

Gmail change l’affichage des images : quels changements pour vos emails marketing ?

Après la sortie de sa boîte mail par onglets, Gmail débarque à nouveau sur la scène de l’email marketing en modifiant l’affichage des images.

Niveau utilisateurs, quels changements ?

Avec un affichage automatique des images grâce à une mise en cache directe après la première ouverture, l’utilisateur pourra oublier le « cliquez ici pour afficher les images » devenu monnaie courante dans la réception des emails marketing.

Sur son blog, Google met également en avant le fait que les images sont pré-vérifiées au niveau des virus et autres logiciels malveillants, chose rassurante pour ses utilisateurs.

Et niveau marketing, quelles modifications à prévoir ?

Tout bon marketer qui se respecte doit craindre pour son nombre d’ouvreurs. En effet, un ouvreur est considéré comme tel s’il affiche les images (et plus précisément, le spypixel*). Ici, le nombre d’ouvreurs sera donc affecté positivement pour plusieurs raisons :

  • Avant, l’utilisateur devait cliquer sur le lien « afficher les images » pour être considéré comme ouvreur. Maintenant, même s’il n’affiche pas les images, Gmail le fera pour lui.
  • Les campagnes en full texte sont désormais comptabilisées en ouvreurs (le spypixel étant téléchargé et mis en cache par défaut sur les serveurs du FAI).

Les bonnes nouvelles passées, voyons maintenant les changements négatifs d’une telle modification.

De prime abord, le risque principal concernant vos ouvreurs est établi sur les ouvreurs « multiples ». En effet, les images ainsi mises en cache ne seront plus chargées à chaque ouverture. Chaque lecteur sera donc comptabilisé comme ouvreur unique (sauf, bien sûr, s’il ouvre la page miroir dans un navigateur. Ce dernier chargera naturellement les images que la page html contient).

Ensuite, si vous vouliez modifier une image une fois l’envoi terminé, celle-ci ne sera plus affichée en dynamique car mise en cache par Gmail.

Enfin, un tel changement rendra caduques les données de géolocalisation et d’appareils de vos destinataires Gmail… Ces données étant obtenues grâce à l’IP qui télécharge les images. Ici, Gmail le fera pour vous, rappelons-le !

Rassurons-nous toutefois, cette nouvelle fonction sera mise par défaut pour chaque utilisateur Gmail qui se verra le droit de la désactiver dans ses paramètres de compte. Ce changement ne prendra pas en compte non plus, pour le moment, la réception des emails sous certains environnements comme les smartphones ou Outlook pour ne citer qu’eux (Google note que ce changement touchera également ces environnements d’ici le début d’année 2014).

Vous l’aurez noté, ces changements apportent avec eux leur lot de bonnes et de mauvaises nouvelles pour nous, professionnels du marketing.

*Le spypixel est un pixel qui, défini comme une image, se charge en même temps que celle-ci et renvoie la confirmation d’ouverture de la campagne à la plateforme CheetahMail.