Loading...

Pourquoi les réseaux sociaux doivent être intégrés dans la stratégie cross-canal ?

En 2013, les retailers devraient consacrer 28% de leur budget marketing aux réseaux sociaux.

Un investissement exponentiel qui n’a cessé de croître au fil des années (21% en 2012).
Cependant, l’étude Vanson Bourne annonce un frein dans la dynamique et révèle que les marketeurs comptent limiter leurs actions sur ce canal. Un unique secteur devrait poursuivre ses efforts, il s’agit de celui des télécommunications à hauteur de 36% de leur budget.
On se rappelle encore de la famille Dumas qui a complètement boosté la chaîne Youtube de Bouygues Télécom et a trouvé sa place sur le grand écran. Bien que 64% des directeurs marketing du secteur retail privilégient une place dans leur top3 aux réseaux sociaux, l’enthousiasme est en berne pour la majeure partie et le canal s’essouffle petit à petit.

Réellement ? Le canal social s’essouffle, oui ! Mais ce n’est que la face émergée de l’iceberg.

reseaux sociaux et stratégie marketing cross-canalIntégrer une stratégie social media dans une stratégie cross-canal prend tout son sens et les réseaux sociaux deviennent alors un levier de croissance sans précédent. Facebook, Twitter, Google+, Instagram, Pinterest… autant de nouvelles sources de données qui deviennent la pierre angulaire de la relation client.
Ces points d’entrée avec les consommateurs, lorsqu’ils sont exploités, sont des outils précieux pour développer son retour sur engagement. L’extraction et l’exploitation des données dites « sociales » permettent ainsi d’enrichir les actions marketing en communiquant de manière personnalisée. Si les données sont intégrées dans une stratégie cross-canal, alors l’enseigne aura un discours adapté en temps réel.

Mais les enseignes sont-elles prêtent à adopter une stratégie cross-canal ?

Il faut croire que les consommateurs ne leur en laissent pas le choix.
Le cross-canal est bel et bien devenu une réalité pour les distributeurs et le nouvel enjeu auquel ils doivent faire face. Ubiquitaire, le commerce doit s’adapter à des clients de plus en plus volatiles pouvant acheter depuis n’importe quel endroit sur n’importe quel terminal.
Dorénavant, les consommateurs cherchent à optimiser leurs achats en sélectionnant le meilleur canal (selon leurs critères sélectifs) aux différentes étapes du cycle d’achat. Ils font l’arbitrage de leurs dépenses, mais aussi de leurs canaux.
Face à cela, les enseignes développent des stratégies similaires et allouent leurs budgets aux différents leviers marketing. Le nouvel enjeu pour ces dernières est donc d’optimiser les coûts afin d’adopter une communication en adéquation avec les attentes de leurs consommateurs, c’est-à-dire une stratégie cross-canal.