Loading...

Email marketing : l’importance de la gestion des abonnés inactifs

En emailing, il vaut mieux privilégier la qualité des données à la quantité. Contrairement à ce qu’il est couramment perçu, une base d’adresses email volumineuse n’est pas forcément synonyme de performances. Il est, au contraire, préférable d’avoir une base d’abonnés plus petite mais composée d’abonnés actifs.

Les abonnés actifs sont tous vos abonnés qui ouvrent vos messages mais qui ne procèdent pas forcément à des actions de clics. Les abonnés inactifs, quant à eux, n’ouvrent pas vos messages mais ils ne se désabonnent pas pour autant.

Selon plusieurs études, plus d’un tiers des annonceurs envoie des emails marketing régulièrement aux inactifs. Router sur ses abonnés inactifs est une erreur car cela pénalise à la fois la réputation technique de l’expéditeur mais également les performances de ses campagnes emailing et par conséquence leur ROI.

Il est important d’isoler les abonnés inactifs de votre base de données afin de router des campagnes d’email marketing de qualité. Il appartient donc à chaque annonceur de définir à partir de quand un abonné peut être considéré comme inactif. Cette période sera variable en fonction du secteur d’activité de l’annonceur : par exemple, on attendra plus longtemps avant de considérer un abonné comme inactif dans le secteur du tourisme que dans le secteur de la VAD.

Une fois vos abonnés inactifs isolés de vos abonnés actifs :

– Vos campagnes email marketing routées sur vos actifs connaîtront une meilleure délivrabilité et des taux d’ouverture plus élevés.
– Vous pouvez alors mettre en place une stratégie de réengagement pour ne pas perdre définitivement l’abonné inactif. C’est l’occasion de proposer à vos abonnés de réévaluer la fréquence idéale d’envoi de vos newsletters. L’envoi de réductions, de services offerts (livraison gratuite) sont également efficaces pour réactiver un abonné “dormant”.