Loading...

E-mail Service Provider (ESP) responsable + Annonceur impliqué = Délivrabilité

Envoyer un e-mail à vos abonnés le mardi 10 janvier 2012 pour les informer de vos premières soldes est une action marketing pertinente et efficace. Encore faut-il que celui-ci arrive en boîte de réception. On le répète, la délivrabilité est un enjeu important, seulement vous vous demandez comment agir à votre niveau et si votre E-mail Service Provider (ESP) a bien toutes les armes pour délivrer le message au bon moment et à la bonne personne.

Côté annonceurs, voici quelques best practices :

– Devenir un expéditeur « favori » en proposant aux abonnés de vous ajouter dans leur carnet d’adresses. Cela permet un affichage systématique de l’e-mail et des images en boîte de réception.

– Confirmer l’abonnement : Proposez une confirmation d’abonnement au travers de l’envoi automatique d’un e-mail (système du double optin) dès réception de l’inscription. Vous êtes ainsi sûr de l’intérêt de l’abonné.

Affiner la connaissance client grâce à des formulaires de préférences. Le contenu est important et c’est de lui que dépendra l’inactivité de votre abonné et qui le poussera à classer l’e-mail comme indésirable : envoyez du contenu désiré !

– L’hygiène de la base est importante (bien que surveillée également par l’ESP). Il faut suivre les principaux taux : softbounces, hardbounces, inactivité et mettre en place des assainissements cyclique et automatique.

– Proposer un désabonnement clair : un bouton facilement identifiable et un seul clic vers la page de confirmation du désabonnement.

L’ESP, pour sa part, se doit de proposer une expertise délivrabilité : suivi des relations avec les FAI afin d’être constamment au fait des dernières exigences en terme de délivrabilité et veille internationale sont indispensables.

Le contenu de vos e-mails joue un rôle important dans l’arrivée en boîte de réception. L’ESP doit donc vous proposer une expertise HTML, en connaître les règles et être capable d’optimiser vos contenus : taille des images, ratio texte/image, liens, etc.

L’ESP doit pouvoir également gérer la réputation de ses IP, et cela passe par un monitoring quotidien.

Vérifiez enfin que votre ESP appartient à différents organismes anti-spam tels que Signal Spam ou le MAAWG. En appartenant à une telle association, l’ESP s’engage, entre autres, à respecter les règles anti-spam.