Loading...

Connaître pour rapprocher : le sirétage

La base de données clients est un capital dont il convient de maintenir la qualité et la fraîcheur*.

Comment y parvenir ? Avec quelle clé ?

Le SIRET, numéro d’immatriculation à l’INSEE attribué à la création de chaque entreprise, s’est imposé comme la référence nationale. Quand il n’est pas disponible dans une base, cet identifiant peut être retrouvé selon des processus de rapprochement sur des critères de nom et d’adresse de l’entreprise. C’est ce qu’on appelle sirétage.

Un sirétage ne peut être réussi sans une phase préalable de formatage et nettoyage de la base.

Intervient ensuite le rapprochement à proprement parler au cours duquel les enregistrements clients et prospects cessés, déménagés ou ayant changé de nom vont être comparés.

Les meilleurs critères de rapprochement seront identifiés et les sources d’informations les plus adéquates (fichiers de référence complets, structurés et historiques) seront utilisées.

Au delà des traitements automatisés, il est recommandé de procéder à un traitement personnalisé reposant sur des paramétrages spécifiques à chaque fichier.

La qualité du sirétage est déterminante car elle permet de fiabiliser les données btob clients en enrichissant le fichier de caractéristiques à jour, aussi bien le stock actuel que via des outils disponibles en web service pour le suivi futur. Par ailleurs, sur la base d’un fichier proprement sirété, il sera désormais possible de réaliser des analyses de portefeuilles clients, des mesures de parts de marché, des travaux plus poussés de segmentation ou l’élaboration de scores de prospection.

* Selon nos études, sur 100 entreprises ayant exercé une activité entre 2004 et 2011, seules 38 ont traversé toute la période. En outre, une grande partie de ces 38 ont connu des changements notables. Ces turbulences imposent un suivi régulier des informations stockées.